l'Afas  
   Accueil
   Présentation
   Statuts
   La charte des distributeurs
   Les Partenaires de L'AFAS
   Les Wares
      Sur le Web
   Pages WEB des auteurs.
   Autres pages intéressantes
   
      ...et Ailleurs
   Les BBS Relais
   C'est quoi un BBS ?
   Où trouver nos Wares ?
      Le Shareware
   Le Principe
   Sa Naissance
   Son Père
      Evénements
   MAXWARE
   L'AFAS membre de BSA ??!
      Auteurs
   Pourquoi ?
   Comment ?
   C'est hyper cher ?
      Enquête
   Auteurs qui êtes vous ?
      Infos Utiles
   La Fiscalité
   Le Droit d'Auteur
   Le FILE_ID.DIZ
   Le Guide de l'Auteur
   Zone privée des membres
      A lire et à voir
   L'HomoShareWareAuteuricus (1)
   L'HomoShareWareAuteuricus (2)
   A downloader : Tout sur l'afas.
      Contacter un membre
   Un membre du bureau.
   Nous écrire
Mis à jour le 10/07/2000.
 
©copyright Afas 1995 - 2000.

[Accueil]    [Nous écrire]

Le Shareware et ses copains ?

Les ... Wares de l'Afas :

  • ShareWare : Logiciel en libre essai et sous Copyright de l'auteur.
  • FreeWare : Logiciel Gratuit sous Copyright de l'auteur.
  • PostCardWare : Une simple carte postale à l'auteur. Sympa ! Et tout autre répondant aux "Règles de l'Afas".

Les logiciels des membres de l'AFAS ne sont pas des "demoware", c'est à dire des programmes présentant une version complète, et dépourvus de certaines fonctions essentielles. Cette volonté de ne produire que des logiciels shareware pleinement fonctionnels résulte de plusieurs observations :

  • L'image du shareware mérite d'être rehaussée.
  • Les utilisateurs doivent pouvoir tester l'ensemble du logiciel.

Seuls les sharewares fonctionnels semblent avoir un réel avenir.


Il est à noter que l'initiative de créer un tel standard provient des auteurs, qui nous montrent l'exemple, et il ne reste plus qu'aux distributeurs et aux utilisateurs de "jouer le jeu". Et par "jouer le jeu", on entend :

De la part des distributeurs :

Agir comme certains le font déjà depuis le départ, c'est à dire montrer un minimum de respect envers le travail des auteurs (et par voie de conséquence les utilisateurs !), en mettant régulièrement à jour leur catalogues, notamment quand les auteurs leur envoient des nouvelles versions de leur catalogue. Pour un distributeur, respecter le système du shareware, c'est également clairement mentionner (dans les encarts publicitaires et les publications) au moins une phrase expliquant que les logiciels qu'ils vendent ne sont des versions shareware (pour la plupart), dont le seul destin est d'être testés puis éventuellement achetés en versions enregistrées directement auprès du ou des auteurs concernés.

De la part des utilisateurs :

Il existe, heureusement, des utilisateurs qui règlent les licences des logiciels qu'ils utilisent. Malheureusement, il n'est pas erroné de dire que la grande majorité des utilisateurs utilisent des logiciels shareware au-delà des périodes d'essai. Si ce phénomène se poursuit, le résultat est assez facile à prévoir: les auteurs ne perdront plus leur temps à tenter d'améliorer leurs créations, et le shareware, même s'il ne disparaîtra pas complètement, restera définitivement un grand champ en friche, truffé de vieilles versions, de démos, tout juste bons à remplir les disquettes (ou les serveurs Minitels) de certains distributeurs.

Voyons un peu si les utilisateurs français seront à l'origine d'un essor du shareware en France, comme on le constate depuis déjà plusieurs années aux Etats-Unis.


Les logiciels des membres de l'AFAS.

Voici en deux mots comment se présentent les logiciels shareware des auteurs de l'AFAS :
Il s'agit de programmes de qualité et agréables à utiliser dans la mesure où les fonctions importantes sont accessibles normalement. L'utilisation de ces logiciels est également agréable du fait de la limitations des écrans de rappels du shareware (l'AFAS recommande de limiter leur nombre à 2, à l'entrée et/ou à la sortie du logiciel). Ces écrans de rappels sont dépourvus de compte à rebours vous obligeant à rester planté devant votre écran en attendant que le temps d'attente soit écoulé. Si vous testez un logiciel de l'AFAS, vous verrez que chaque écran de rappel peut à tout moment être désactivé par l'appui d'une touche ou un clic de souris. Les écrans de rappel ne doivent pas être envahissants, ni trop agressifs. L'auteur vous fait confiance, il ne pose aucune barrière entre vous et le logiciel. Vous êtes entièrement libre de l'utiliser. Et souvenez-vous que si vous payez la licence, non seulement vous aurez la conscience tranquille, mais aussi vous bénéficiez d'avantages loin d'être négligeables (voir la section "Le système du shareware"). Mais par-dessus tout , vous devenez réellement un "supporter" du logiciel, dûment enregistré, et certainement que l'idée d'encourager son auteur à améliorer constamment son produit peut également vous séduire.


Les coordonnées de l'AFAS

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'AFAS, vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante :

Anna Marie BEIGNATBORDE
AFAS
109 Avenue du Général LECLERC
94500 Champigny Sur Marne

[email protected]